Posts

Grenier

 Le week-end dernier j'ai fait un tour dans les affaires que je stockais dans le grenier de mes parents j'ai retrouvé des Jeux de rôles complets . J'ai aussi retrouvé : Mes médailles que j'ai fait refaire il y a quelques années, car je les croyais perdues. Des souvenirs de l'opération Salamandre (badges, pins , zippo)  Une carte militaire de mon déploiement en Bosnie dans le cadre de cette opération. Le manuel de la tourelle de l'AU-F1 (qu'il va me falloir scanner) Des photos panoramiques que je n'ai pas encore scanée de mon séjour en bosnie. Les deux numéros du fanzine que j'éditais quand j'étais en seconde.

Prise de main à distance et de l'expiration des délais

Une partie importante de mon travail ces deux derniers mois a consisté en l'installation de notre produit sur les infrastructures de nos clients. Pour ce faire il me faut prendre la main a distance. Il m'arrive fréquemment de me trouver en "timeout". Des fois, c'est parce que j'utilise Teamviewer sans en avoir payé la licence (limite d'utilisation :  2h). Des fois, c'est plus subtil, TSE "timeout" sans le dire. On ne peut plus l'utiliser, il faut se reconnecter pour faire quelque chose. Des fois ce n'est pas un "timeout", c'est juste la solution qui est tellement pourrie qu'on perd la cession. Cela ne devrait pas me poser de soucis, puisque j'ai une solution de contournement. Il me suffit d'un nohup, ou bien de lancer la commande screen pour passer outre ces limitations artificielles. Sauf lorsque la solution de prise de main à distance intercepte les ctrl et recharge la page au lieu de sortir du screen. J

De la compilation du noyau

 L'ami roidelaluie a twitté qu'il compilait toujours ces noyaux . Cela m'a fait réagir, car je n'ai pas vraiment compiler de noyau depuis fort longtemps. En 1997 je compilais mon noyau pour que ma carte SCSI adaptec fonctionne, que je puisse faire l'installation. Par la suite j'ai joué avec les compilateurs "pentium optimized" - et j'ai arrêté le jour ou j'ai pété X11. Ensuite j'ai compilé OpenDarwin - pour faire des tests en 2002/2003 (?). Puis du linux en 2003 pour installer des softs propriétaires qui ajoutais un module et changeait des parametres de "shared memory" et autres. Ma dernière tentative est un make world sur mon pie3 sous FreeBSD qui c'est soldé par un échec, pas assez d'esapce disque.

Le libre fait toujours peur, bienvenu en 2021

À la médiathèque du village qui dépend de la communauté de commune, il y  a des postes informatique en libre-service. Ce sont de vieilles machines de récup, avec de petits écrans, mais elles sont parfaites quand on a besoin de faire de l'administratif sur le ternet et qu'on n'est pas équipé à la maison. Il y a une super imprimante/photocopieuse aussi pour lequel, chaque adhérent a droit à 3/copies/semaine. Cela fait plus d'un an que ces machines ne sont plus utilisée à cause du COVID, il n'y a pas de maintenance dessus. J'ai donc proposé de les transformer en kiosque internet avec Firefox et sans doute LibreOffice. Il semble que le paquet xguest soit fait pour cela. Les bibliothécaires étaient partantes.  Elles ont donc demandé à leur hiérarchie. La réponse a été NON, le libre, c'est compliqué, on n'a pas d'informaticien pour gérer (mais les windows non plus). Il nous faut une licence , qui gère la responsabilité. En 2021 ça m'a fait très bizarre

De la prise de main à distance

 Une partie de mon travail consiste à installer, migrer, maintenir en condition opérationnelle notre solution lizmap, chez les clients qui ne peuvent ou ne veulent pas profiter de notre offre SAAS. Notre solution tourne sous nunux, on a plus d'expérience avec Debian et c'est donc ce que l'on préconise lorsque nous pratiquons ces opérations. Il faut être root sur la machine bien évidement. Il faut donc que je me connecte d'une manière ou d'une autre sur l'infrastructure cible, que je ne gère pas, n'administre pas et sur laquelle je n'ai généralement aucun droit ni aucune connaissance. Voici les diffèrent scénarios que j'ai rencontrés cette dernière année avec leur point fort et leur point faible. IPDIva Une solution de sécurité qui demande l'installation d'un soft sur la machine qui prend la main - ne fonctionne que sur MacOS, Windows. Le soft vérifie que l'anti-virus et la machine sont à jour et que les services idoines focntionne. Cette

Trop bizarre

 Que penser d'un éditeur de solution cloud dont le Firewall se nomme mail.nomdedomaine.fr ?