De la prise de main à distance

 Une partie de mon travail consiste à installer, migrer, maintenir en condition opérationnelle notre solution lizmap, chez les clients qui ne peuvent ou ne veulent pas profiter de notre offre SAAS.

Notre solution tourne sous nunux, on a plus d'expérience avec Debian et c'est donc ce que l'on préconise lorsque nous pratiquons ces opérations. Il faut être root sur la machine bien évidement.

Il faut donc que je me connecte d'une manière ou d'une autre sur l'infrastructure cible, que je ne gère pas, n'administre pas et sur laquelle je n'ai généralement aucun droit ni aucune connaissance. Voici les diffèrent scénarios que j'ai rencontrés cette dernière année avec leur point fort et leur point faible.

IPDIva

Une solution de sécurité qui demande l'installation d'un soft sur la machine qui prend la main - ne fonctionne que sur MacOS, Windows. Le soft vérifie que l'anti-virus et la machine sont à jour et que les services idoines focntionne. Cette solution ne fonctionne bien évidement pas dans une VM (ça aurait été trop simple)

Team Viewer

C'est un client lourd qu'il faut installer. L'installation dans mon environnement Gnome/fedora fonctionne bien. Pour pouvoir prendre la main, il faut contacter le client, pour qu'il donne un ID et un mot de passe. Ensuite généralement j'ai la main sur ma machine cible via putty. Des fois, il faut que l'on entre les mots de passe pour moi et donc j'ai un client qui me tient la main durant toute l'intervention.

Au bout de deux heures de travail - comme je n'ai pas de licence TeamViewer, la connexion se termine. Je trouve que l'interface n'est pas simple et surtout il me manque la possibilité de faire facilement des copier/coller, de récupérer des fichiers etc.

TSE

à l'aide d'une URL je me connecte sur un bureau virtuel. Je prends ensuite la main avec putty et je peux bosser à peu près correctement, puisque je peux faire du copier/coller. Toujours pas de copier coller, de temps en temps on perd la connexion, mais pour le moment cela n'a jamais été dramatique pour moi.

SSH

Avec VPN

Il faut installer le vpn, récupérer la configuration le lancer. Ne pas oublier de mettre ladite conf du vpn à jour à la prochaine intervention. En fonction du VPN et de sa configuration, c'est pas trop  mal.

Avec rebond

Je viens toujours de la même ip, donc c'est simple. Le port est une redirection au niveau du firewall. C'est cette solution la meilleure pour moi. J'ai le copier coller, le transfert de fichier. C'est sécurisée pour l'infra (encore plus quand je passe avec un échange de clef).


Comments

Popular posts from this blog

En colère contre les services de l'état

Un an chez 3liz

Spécification du prochain serveur que j'aurais sur Internet.