Internet Relay Chat et Open Source

 Je me connecte au réseau (Internet ou certains de ces concurrents tels que Bitnet) depuis 1991. À l'époque, je faisais du mail, du FTP et du NNTP. Ma machine de l'époque était un Atari falcon30 avec 16 Mo de RAM et 270 Mo de disque. (sois beaucoup moins que la moindre machine actuelle). En 1994 dans fr.comp.sys.atari on me parle d'IRC. Un week-end donc je trouve un client et je m'y connecte. J'y suis connecté plus ou moins depuis cette époque-là.

Irc est un ensemble décentralisé de réseaux (OFTC, Libera, le défund moznet). Chacun de ces réseaux utilise un ensemble de serveurs qui sont connecté entre eux et utilise le protocole IRC (y a pas que le web dans la vie, putain je fais mon vieux barbus).

Si les projets open-source on put gagner une partie de la bataille du libre - c'est grâce à l'existence d'IRC. En effet, on peut tout gérer par email, mais pour des interactions en temps réel  le web ne permettait de faire ni du matrix, ni du mattermost.

Tous les projets opensource auxquels je participe, j'ai participé ont (avait) une présence sur IRC. C'était et c'est toujours un excellent moyen d'entre en contact directement et de manière interactive avec les développeurs du soft que vous essayer de faire marcher et qui foire d'une manière que Google ne résout pas.

Les projets opensource pour lesquels IRC m'a été d'une grande utilité :

  • Camino
  • Thunderbird
  • Lizmap
  • FreeBSD
  • Fedora
  • Freebsd

 J'ai donc accès a tous ces projets dans le même client, qui n'est pas mon navigateur (ça évite de mettre tous les œufs dans le même panier, pareil le mail est dans un client diffèrent).

J'ai bien conscient que les temps changent, on peut faire plein de chose dans le navigateur, les proxys ne laissent passer que du HTTP de nos jours, mais la diversité, c'est bien, tant au niveau des OS, des softs et des protocoles, c'est pour cela que je reste très attaché à IRC.

Comments

Popular posts from this blog

En colère contre les services de l'état

Un an chez 3liz

De la prise de main à distance